Le Lot 340 communes La vie Histoire Passé Présent Futur Rechercher
tour lotoise
Stéphane Ternoise 
tour lotoise
Théâtre 
tour lotoise
Romans 
tour lotoise
Livres sur le Lot 
tour lotoise
Musique 
tour lotoise
Catalogue 
tour lotoise lotois.fr tour lotoise

Montcuq en Quercy Blanc, "commune nouvelle" non désirée par les villages...


Lebreil, Belmontet, Sainte-Croix et Valprionde rattachés à Montcuq au 1er janvier 2016...

De "fusion", la "commune nouvelle" n'en a que l'emballage : il s'agit bien d'une absorption.
De manière arrogante le maire de Montcuq, Alain Lalabarde présente sa fusion avec comme magnifique ambition « de permettre aux petites communes de survivre. » Patrice Caumon, le maire de Valprionde, coordinateur du projet : « Sauver et dynamiser notre territoire. » Noyer et dynamiter fut compris.

Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix Valprionde dans le Lot
ACHETER Soumissions à Montcuq


« Sans la Commune Nouvelle, j’aurais été obligé d’augmenter les taxes locales, sur Valprionde, de 70 % en 3 ans. Avec l’harmonisation des taux, au sein de la Commune Nouvelle, les taxes locales n’augmenteront que de 28 %, ce sur 12 ans. »
Patrice Caumon, 7 octobre 2015, La Vie Quercynoise.

Dans sa commune, la Taxe foncière sur les propriétés bâties... celle payée par les propriétaires de leur maison... passera de 3.06% à 11,28%.
Ce maire, dès son élection en 2014, s’était déjà empressé de taper sur les taux. 5 000 euros en plus furent déjà collectés par la taxe d’habitation et la taxe foncière...

Taxe d’habitation :
2013 au taux de 5,25% --> 11 673 euros
2014 au taux de 6,92% --> 15 422 euros

Taxe foncière sur les propriétés bâties :
2013 au taux de 2,32% --> 2 901 euros
2014 au taux de 3,06 % --> 3 961 euros.

Ainsi, sur cette commune, "l'effet Caumon" sera un passage de 2,32% à 11,28% de la taxe foncière sur les propriétés bâties. On dépasse les 400% de hausse mais « les taxes locales n’augmenteront que de 28 %, ce sur 12 ans, » il a osé prétendre. Malgré ce genre d'entourloupe, madame la préfète du Lot a validé le dossier de commune nouvelle.

Dans les campagnes, il n’existe, normalement, aucun contre-pouvoir "médiatique"... Tout aurait dû passer facilement avec seulement quelques mécontentements ignorés. Mais le livre Soumissions à Montcuq, sous-titré Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix et Valprionde à genoux vient de sortir.

Madame la préfète a validé la création de cette "commune nouvelle". L'auteur l'avait naturellement interpellée. Il lui fut répondu : Dans la mesure où les conseils municipaux des communes fondatrices expriment cette volonté dans des termes concordants, le préfet a compétence liée et ne peut que prononcer la création de la commune nouvelle.

Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix Valprionde dans le Lot

La démocratie, notre République, doit-elle tolérer de telles pratiques ? Si la "fusion" s’effectue dans ces conditions, en annexion de territoires ruraux par "une ville", c’est la porte ouverte aux grandes manœuvres. Les vainqueurs du jour pourraient rapidement être écrasés à leur propre jeu. L’heure est venue de reconstituer les féodalités, liquider la révolution française ?
Ce genre de "fusion", ce n’est pas de la modernité mais du féodalisme.


Ailleurs, paraît-il, des unions se préparent dans la joie, la bonne humeur, l’enthousiasme. Quand des communes de taille équivalente souhaitent travailler ensemble, quand les populations se connaissent, se respectent, la fusion peut se concevoir.

Dans le sud du Lot, au pays du clientélisme, après "le rêve" d’un énorme Montcuq à l’échelle des seize communes de l’ancien canton, quatre maires ont adhéré... On peut certes sourire de la naïveté de villageois convaincus qu’il s’agit de la seule donc meilleure solution, effrayés par le pistolet de la baisse des dotations...

La féodalité, officiellement abrogée, semble toujours inscrite dans des têtes. Comme au temps des comtés, certains doivent perdre leur indépendance, être rattachés... Nul besoin d’armes militaires, un "décret gouvernemental", la baisse des dotations, et peut-être l’espoir de médailles, ont suffi pour enclencher le mécanisme des fusions, voulu depuis 1971 par des technocrates... Et si quelques ambitieux pensent pouvoir se servir de la République, le tour est joué... Trahison des promesses de 2014 ? Car il y eut bien des élections municipales l’année dernière. Mais qui s’en souvient, de leurs promesses ?...

Les conseils municipaux de la mort des villages...

Il fallut s’en référer à La vie Quercynoise du 7 octobre 2015, car l’absence sur les panneaux d’affichage de compte rendu du conseil municipal ayant approuvé la fusion, fut la règle !

La charte...

Vers le XIIe siècle, les « usages et coutumes » furent rédigés dans les villes, à la demande des consuls et seigneurs. C’était du genre « les seigneurs s’engagent à être bons et loyaux envers les habitants et ces derniers promettent d’être bons et vrais sujets, en toutes choses honnêtes et raisonnables. »

Soyons de bons sujets pour nos seigneurs, nos maîtres, eh nos maires. Ah la sujétion... Tous place des Consuls ! Naturellement, la charte de Montcuq ne pouvait pas être débattue par des ingénus. Elle fut l’oeuvre du désormais célèbre « club des cinq. » Le peuple n’aurait-il pas dû au moins la consulter avant pour permettre l’affirmation « l’accueil favorable pour ce projet de Commune nouvelle, constaté au sein de la population » (certes, uniquement Valprionde ose cette phrase, les autres ne s’aventurent pas sur l’opinion d’une populace tenue à l’écart) ?

Les maires ont-ils présenté honnêtement à leurs administrés les incidences fiscales de la fusion ? En cas d’impression négative, chacun se doit de signaler ce dysfonctionnement à madame la préfète du Lot...

L’époque est à la soumission...

Crises économiques, identitaires, embrigadement en douceur (aisance financière) des "intellectuels", confiscation (en douceur) des médias par les puissances boursières... Soumettez-vous ou souffrez !

L’enjeu de la communauté de communes...

Sainte-Croix, Valprionde, Lebreil et Belmontet, comme Montcuq participent à la Communauté de Communes du Quercy Blanc...

Le fossoyeur des patelins

J’suis l’fossoyeur des pat’lins
Le gars moderne, rural mais citadin
Une résidence secondaire
J’connais leur terre
Jeune retraité avoir conquis
Leur minable petite mairie
Bien sûr j’ne leur ai rien dit
Du grand programme de leur agonie
Du passé faisons table rase
On les écrase
Les villages vont fusionner
Nos grandes villes doivent les absorber

J’bouche les trous, les p’tits trous, la mort des p’tits trous
Des p’tits trous, tas d’cailloux, la fin des tas d’boue

Les trous tous à la casse
Les trous nous agacent...

(Adaptation de : LE POINCONNEUR DES LILAS
Auteur - Compositeur : GAINSBOURG SERGE)

Pour toute interprétation publique, la déclaration sacem est obligatoire : Le fossoyeur des patelins (Stéphane Ternoise)

Tout lien de confiance est désormais impossible ?

Les maires s’honoraient du statut d’élus les mieux considérés, sûrement pas une question de compétences mais une conséquence logique de leur proximité les plaçant devant une certaine obligation de faire pour le mieux, tenir les promesses.

Table...

9 Soumissions à Montcuq
11 Il existait un canton de Montcuq
12 Ce que fut le canton de Montcuq
16 Une OPA...
17 La fusion, tout le monde y est favorable ?
21 Ils y sont favorables... vraiment ?
42 La charte...
49 Une course contre la montre...
50 J'ai demandé combien ?
51 La fiscalité... Présentation honnête aux administrés ?
54 Incidence fiscale réelle d'une fusion
59 L'époque est à la soumission...
61 Gérez les communes comme des entreprises...
63 L'enjeu de la communauté de communes...
70 L'identité des villages
73 L'image de Montcuq !
74 Montcuq culturel, c'est quoi ?
81 La bande des cinq sur le net
90 Les sacrifices
92 Madame la préfète plus rapide que nos maires ?
94 L’actualité nationale continue...
96 Nos villages durant les années de la Révolution
121 Histoire perdue... ou presque...
123 Fusions, absorptions, superficie...
125 Monuments historiques
130 Lettres à madame la préfète du Lot
138 Facebook...
139 Vous n'avez pas l'impression d’être les conquis de Montcuq ?
140 La gestion de Montcuq...
142 Trouver la solution… Qu'on soit une mairie ou un écrivain...
145 La petite Maurytanie
154 Vivre à genoux est peut-être nécessaire...
155 Brève du futur
157 Cet essai n’arrangera pas mes relations avec les politiques et les médias inféodés !
158 Absorption aux insoutenables relents féodaux
160 Que suis-je selon eux ?
161 Je suis Anna Blume !
162 La Commune se lèvera
163 N’ayez pas peur !
165 Le fossoyeur des patelins

167 Le petit empereur veut fusionner les villages

198 Un mariage est définitif ?
199 Qui récoltera la mise ?
201 Collectif d'informations Sainte-Croix, Valprionde, Lebreil et Belmontet ?
203 Tout lien de confiance est désormais impossible ?
204 Le désintérêt populaire
205 Et maintenant ?
207 Même si cela n'y change rien...
209 Couverture
212 Mentions légales


De nombreuses photos, certaines vous surprendront, d'autres vous feront rire, sourire. Peut-être...

Soumissions à Montcuq, sous-titré Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix et Valprionde à genoux.

Stéphane Ternoise. Livre broché : 212 pages. 15 euros. Editeur : Jean-Luc Petit éditeur.

Belmontet, Lebreil, Sainte-Croix Valprionde dans le Lot

Le livre en Papier, 212 pages

Numérique

Vente directe éditeur (uniquement pour une livraison en FRANCE ou en BELGIQUE)
Il existe naturellement un délai de fabrication. Ainsi les premiers exemplaires devraient arriver en France le 5 novembre 2015. (mais le livre est disponible sur Amazon depuis le 29 octobre)
15,01 euros à l'ordre de Jean-Luc Petit (la loi oblige d'ajouter 1 centime aux frais d'envoi ; si vous me croisez avec des exemplaires disponibles, je vous le vendrai pour 15 euros mais je doute que le maire de Montcuq m'invite à le dédicacer... )
Paiement sécurisé Paypal :

Vente directe éditeur (tous pays, livraison par mail)
Disponible depuis le 28 octobre 2015.
9,99 euros à l'ordre de Jean-Luc Petit
Paiement sécurisé Paypal :

Après validation de votre paiement un lien vous sera envoyé pour le téléchargement en format PDF et epub. Format kindle sur simple demande sans supplément de prix.

Acheter sur Amazon
Sur amazon le livre est disponible depuis le 29 octobre...

Acheter ailleurs
9,99 euros également. Déjà en vente.
amazon, Immateriel (librairie 7switch.com : pdf + epub + kindle), itunes, Fnac...

Vous pouvez également PAYER PAR CHEQUE compensable en France, à l'ordre de Jean-Lue PETIT, à envoyer à Jean-Luc PETIT - BP 17 - 46 800 MONTCUQ.
Le délai de livraison est alors forcément plus long.
Pour tout achat au format numérique, il est indispensable de communiquer une adresse mail.
Pour toute vente directe, une facture au format numérique peut vous être envoyée sur simple demande.


 Le Lot département rural


L'auteur vous avait prévenu... Le livre Les villages doivent disparaître !





Ajout avis lotois



Qui a écrit cet article ? Ternoise


Le 28 10 2015 à 09 : 12
Saint-Cirq-Lapopie 
Montcuq 
Limogne en Quercy 
Cahors 
Gariottes 
Lavoirs 
Dolmens 
Pigeonniers 


Le contact lotois du site