Le Lot 340 communes La vie Histoire Passé Présent Futur Rechercher
tour lotoise
Stéphane Ternoise 
tour lotoise
Théâtre 
tour lotoise
Romans 
tour lotoise
Livres sur le Lot 
tour lotoise
Musique 
tour lotoise
Catalogue 
tour lotoise lotois.fr tour lotoise

À quoi bon un livre dont personne n’entendra parler ? Démocratie lotoise ?...


Ils ont le pouvoir politique donc les médias sont à eux ou à leurs pieds......




À quoi bon un livre dont "personne" n’entendra parler !?

C'est noté dans l'introduction de Cahors, municipales 2014 : un enjeu départemental majeur



Il va où, ce département du Lot ?
Une grande chute dans le précipice de l’Histoire ? Observez Saint-Cirq-Lapopie perché sur la falaise et imaginez un grand plongeon dans le Lot, la rivière. Une zone touristique où des notables se partagent le gâteau, des retraités s’inquiètent de l’état des services médicaux, les actifs ne peuvent plus vivre ? Naturellement, il faudra toujours des emplois précaires pour servir les installés...
Quant aux écrivains, des aides sont agitées devant leurs pifs, à condition de montrer patte blanche, dont une soumission à un système où ils ne peuvent pas vivre de leur travail... subventions... s’ils répondent aux critères d’attribution... Devant l’auteur en profession libérale, toutes les portes se ferment... Dans d’autres activités également il convient d’abord de plaire...

Pourtant, une colère monte dans les campagnes... Quand Cahors, Figeac et le département avancent main dans la main, les petites communes rurales trinquent...
Détenir le conseil général, le grand Cahors et le grand Figeac semble suffisant pour tenir l’ensemble. 340 communes à genoux devant Malvy/Miquel et caporaux. Elle est belle, la démocratie départementale !

À quoi bon un livre dont "personne" n’entendra parler !?

J’aurais pu l’écrire autrement, même le résumer ainsi mais la légitimité de Jacques Briat, ancien député du Tarn-et-Garonne, battu en 2007 par Sylvia Pinel, me sembla préférable en introduction : « Si l’information n’est pas dans La Dépêche, elle n’existe pas, ce sont les avantages d’un monopole. » Quand le "quatrième pouvoir" sert les installés, peut-on encore parler de démocratie ?

Je sais. Pourtant, j’écris. On n’écrit pas forcément pour s’enrichir... ni en espérant y changer quelque chose... Dans certaines situations, il convient de témoigner. Nous en sommes là... « La seule raison que nous ayons d’écrire, c’est pour dire des choses. Qu’importent les conséquences » résumait Marcel Aymé à Henri Jeanson, ami le mettant en garde sur le danger d’articles contraires à l’idéologie dominante, en 1940 (à la même époque, des élus lotois votaient les pleins pouvoirs au maréchal Pétain).

Le département du Lot n’est qu’une petite baronnie, même à l’échelle régionale.
Les "retards", indéniables, restent toujours et encore mis sur le dos du passé... car naturellement les hommes en place sont ouverts, tolérants, tournés vers le futur... De gauche ! Ils sont vraiment de gauche ? Ou alors "la gauche de gouvernement", c’est ça ? Nous devons nous y résoudre ?

Il s’agit également d’analyser un basculement historique : les partis ont confisqué la vie politique en France par des réformes du mode de scrutin...
En dehors des partis, vous n’existez pas !

Dans les communes rurales, de nombreux maires abandonnent... laissent à d’autres le soin de s’épuiser pour présenter des dossiers à l’intercommunalité et à l’hôtel départemental... Les créateurs d’entreprises sont priés de s’installer dans les zones "spécialement adaptées."

Le lot doit plaire aux touristes, les divertir, les amuser, mettre en valeur ses joyaux, du patrimoine officiel, un patrimoine de classe, forcément... avec néanmoins quelques gariottes et lavoirs symboliques pour la touche "authentique", le terroir (bénéfique au tiroir caisse).

Il n’y a sûrement pas de place dans ce département pour un écrivain vraiment indépendant. Même conclusion chez de nombreux "jeunes", dans des domaines très variés... Partir ?
Raison de plus pour balancer... quand tout est perdu, il reste l’honneur, l’œuvre, l’Histoire... Dans leur "contact lotois" comme dans leur dépêche, aucune trace du vilain osant même critiquer le gentil monsieur Amigues ! Ah si, dans leur Dépêche, "la fille aux 200 doudous", ma pièce pour enfants, fut citée... auteur : « anonyme. »

Mais à part ça, tout va très bien messieurs les marquis !... Sûrement devenons-nous encore franchir des étapes avant le précipice...
Nous reculerons jusqu’au bord de la falaise ?
De cette époque à la dérive, la production de masse finira comme celle de Didyme...
Naturellement, les groupes au pouvoir ne se contentent pas de bloquer toute parole indépendante, ils réécrivent également l’histoire...
C’était ainsi. C’est ainsi. Il serait étonnant que les générations futures bénéficient d’élus plus soucieux de l’intérêt général...

Avec dans les rôles principaux : Gérard Miquel, Martin Malvy, Jean-Michel Baylet, Jean-Marc Vayssouze-Faure, Roland Hureaux, Guy Debuisson, Frédéric Dhuême, Ellen Dausse, Dominique Orliac, Gérard Amigues.

Tellement d’écrivains souhaitent plaire, au moins ne pas déplaire... Qui d’autres pourrait publier un tel livre ? En 2013, Jack-Alain Léger s’est suicidé. Il a eu tort. Je vous conseille la lecture de son "on en est là." Finalement, très complémentaire de cet essai. Tant qu’il y a un mot à ajouter, un écrivain ne se suicide pas.




municipales 2014





Publié dans Cahors, municipales 2014 : un enjeu départemental majeur. Toujours le plus juste des documents sur la scène politique lotoise.


- Acheter ce livre en papier ou numérique

- Présentation.







Ajout avis lotois



Qui a écrit cet article ? Ternoise


Le 17 01 2015 à 17 : 32


Le contact lotois du site






Saint-Cirq-Lapopie 
Montcuq 
Limogne en Quercy 
Cahors 
Gariottes 
Lavoirs 
Dolmens 
Pigeonniers