Le Lot 340 communes La vie Histoire Passé Présent Futur Rechercher
tour lotoise
Stéphane Ternoise 
tour lotoise
Théâtre 
tour lotoise
Romans 
tour lotoise
Livres sur le Lot 
tour lotoise
Musique 
tour lotoise
Catalogue 
tour lotoise lotois.fr tour lotoise

Ellen Dausse - UDI - Lot 46 - De Cahors vers Agen...


Une interview exclusive réalisée pour les municipales lotoises 2014...




Ellen Dausse a répondu à mes questions directement...

Directement : sans nécessité de relance et sans regretter les passages qui pouvaient être considérés peu aimables. Elle a donc compris le rôle d'un écrivain indépendant dans la vie politique...



Extraits (début de l'interview)

- Malgré vos "difficultés" avec l’UDI départemental, vous aviez obtenu l’investiture nationale à Cahors. Comment s’est déroulée cette investiture ? Y avait-il plusieurs candidatures ?
- En effet il y avait plusieurs candidatures, celle de Mr Grinfeder et la mienne. Je participe beaucoup aux réflexions de fond qui à mon sens représentent la colonne vertébrale d’un Parti politique et doivent permettre de contribuer à l’idéologie d’un parti et d’élaborer les programmes pour les différentes échéances électorales.
Il semble logique que les personnes qui participe à la vie d’un parti et qui souhaitent ensuite s’investir sur leur territoire soient privilégiées.

- Le parachutage de Guy Debuisson a semblé vous déplaire (euphémisme), alors qu’il apparut soutenu par des personnalités persuadées que ni M. Hureaux ni vous ne pouviez remporter cette élection. Vous pensiez pouvoir l’emporter ?
- Oui s’il n’y avait eu qu’une liste d’opposition alliant UDI, UMP, Modem et des personnes de la société civile : une liste très ouverte. Les Cadurciens auraient aimé voir apparaître une nouvelle génération pour représenter l’opposition.
Michel Roumégoux l’avait compris et m’a bien mis le pied à l’étrier.

- Votre liste annoncée pour septembre... elle n’a jamais existé ?
- Il y a eu une ébauche de liste mais qui n’était pas complète. On retrouvera certaines personnes sur la liste de Mr Hureaux afin que l’UDI y soit représenté.

- Dans votre lettre de fin décembre 2013, où vous annoncez renoncer à cette élection, j’aimerais revenir sur un passage : "M. HUREAUX présente une liste UMP de droite légitime car investie..." Pensez-vous qu’aux municipales, la légitimité se gagne par l’investiture d’un grand parti ? Donc, ces élections sont confisquées par les partis, ne peuvent plus permettre à des personnalités indépendantes de constituer une liste de vaste rassemblement ?
- Je pense que quand on est encarté (et qu’on a le courage de l’afficher), on respecte les règles d’un parti et on respecte les choix pris au niveau d’un bureau national qui a été élu démocratiquement.
Jean-Pierre Chevènement a dit un jour "Un ministre, ça ferme sa gueule. Et si ça veut l’ouvrir, ça démissionne".
Et comme précédemment, ce n’est pas parce qu’on a une investiture qu’on ne peut pas faire une liste de rassemblement !!

- Nous n’avons donc jamais eu connaissance de votre programme... Quelles grandes différences auriez-vous apporté à la tête de Cahors ?
- Je vous donne quelques grandes lignes mais ce n’est pas la peine d’étaler mon programme n’étant plus candidate :
En termes de gouvernance : moins d’adjoints, baisse des indemnités, création de conseils de quartiers...
Emplois : favoriser l’accès des terrains pour l’installation d’entreprises pour créer des emplois...
Sécurité : installation de caméras de surveillance dans certains endroits...
Logement : recensement des logements vides et proposition de réhabilitation.
...

- Finalement, alors que vous sembliez pouvoir rejoindre la liste de M. Hureaux, ce qui aurait pu constituer une dynamique intéressante... on vous retrouve en 22eme position sur la liste du maire sortant d’Agen... Surprenant ?
- Je m’en suis déjà expliquée dans la presse, devant des responsabilités professionnelles très prenantes sur Agen, je n’imagine pas être une élue absente, on ne peut pas être élue que le weekend... Et on ne va pas se cacher également sur le fait que quelques-uns me donnent des grands coups de pied depuis quelques années afin de ne pas faire d’ombre.
De plus je profite de cette expérience pour faire mes classes. Je découvre une campagne d’une toute autre envergure, aussi bien d’un point de vue humain que dans l’organisation, le projet... Si Jean Dionis que je connaissais par ailleurs de part l’UDI et que je remercie pour sa confiance (ce n’est pas évident après quelques mois dans une ville d’être aussi bien intégrée dans une équipe) est élu, cela me permettra de découvrir le fonctionnement et la gestion d’une ville de 35 000 habitants et d’une agglomération de 100 000 habitants.


Découvrez la suite dans le livre !




municipales 2014





Publié dans Cahors, municipales 2014 : un enjeu départemental majeur. Toujours le plus juste des documents sur la scène politique lotoise.


- Acheter ce livre en papier ou numérique

- Présentation.







Ajout avis lotois



Qui a écrit cet article ? Ternoise


Le 17 01 2015 à 18 : 15


Le contact lotois du site






Saint-Cirq-Lapopie 
Montcuq 
Limogne en Quercy 
Cahors 
Gariottes 
Lavoirs 
Dolmens 
Pigeonniers